MARTIN BOGREN (SE)

MARTIN BOGREN

« JE NE PEINS PAS L’ÊTRE, JE PEINS LE PASSAGE. » MONTAIGNE

MARTIN BOGREN, C’EST ÇA, C’EST TELLEMENT ÇA, L’INSTANT DE GRÂCE QUI FOUDROIE L’IMPERMANENCE. LA VIBRATION QUI S’EMPARE DE L’AIR ET NE LE LÂCHE PLUS, QUAND TOUT LE CORPS EST TRAVERSÉ PAR CE QUE LA VIE DONNE, REFUSE, REPREND. CET « L’ÊTRE LÀ » QUI À PEINE SURGI, COMMENCE À GLISSER VERS LA NOSTALGIE DE SA PROPRE FIN. CHAQUE PAS, CHAQUE BRÛLURE, CHAQUE ETREINTE, NOUS MÈNE, NOUS DÉFAIT, NOUS TRANSFORME. ET, NOUS CONTINUONS, FAILLIBLES, ILLIMITÉS, ÉTERNELS. ET, MARTIN BOGREN EST LÀ POUR NOUS DIRE LA BEAUTÉ DÉCHIRANTE, DE LA DOULEUR ET DE LA DOUCEUR DU TEMPS INEXORABLEMENT EN COURS.

MARTIN BORGEN EST NÉ EN SUÈDE, IL EST BASÉ À MALMÖ
www.martinbogren.net

TEXTE (C) MINA LENVKA / TEMPS ZERO